Theatrum Mundi

« En créant son propre langage musical structuré, Carl Orff tente de nouvelles associations. » (Thrasybulos Georgiades)[1]

« La langue grecque n’était pas tendre, chaleureuse, expressive au sens occidental. [...] Les mots d’une tragédie grecque sont si puissants qu’ils peuvent "lapider" le spectateur. » (Thrasybulos Georgiades)[1]

lire ›››

(Photo de scène, "Antigone", Stuttgart 1956; Mise en scène : Wieland Wagner)
(Photo de scène, "Antigone", Stuttgart 1956; Mise et scène : Wieland Wagner)

Le choix de Carl Orff de se tourner vers les grandes tragédies grecques découle de ses précédents travaux. Depuis son étude de l’œuvre de Monteverdi, notamment l’"Orfeo", sa poésie musicale tendait vers la tragédie. (Wolfgang Schadewaldt)[2]

______________________________________

[1] Thrasybulos Georgiades, nach CO-Dok VII,184; [2] Wolfgang Schadewaldt, nach CO-Dok VII,199
Photos: Madeline Winkler-Betzendahl, Deutsches Theatermuseum de Munich