Der Mond – Ein kleines Welttheater (1939)

« J’ai considéré la partition comme un adieu au romantisme. »[1]

Créée entre 1936 et 1938, "Der Mond", première œuvre scénique de Carl Orff, est conçue pour être présentée en association avec "die Kluge" (1943). Le compositeur puise dans le potentiel visuel de l’œuvre pour élaborer un cadre dramaturgique avant de compiler les textes et de composer la musique.

Il reprend la moitié de l’œuvre originale, développe le texte à l’aide de nouvelles strophes, et modifie en partie l’argument, sans toutefois en transformer l’essence. Les scènes ajoutées se caractérisent par un langage poétique gestuel et dynamique qui se manifeste à travers des répétitions et des variations d’accentuation.

La musique est élaborée selon la stylistique du concept du Schulwerk tel qu’il est développé à la Güntherschule. Orff a aussi recours à des formes chantées et dansées de chansons populaires entrecoupées de citations ironiques et satiriques.[2]

 

(De gauche à droite : Clemens Krauss, Carl Orff, Rudolf Hartmann et Josef Kugler lors d’une session de travail avant la première,1939)
(De gauche à droite : Clemens Krauss, Carl Orff, Rudolf Hartmann et Josef Kugler lors d’une session de travail avant la première,1939)

______________________________________

[1] CO-Dok V,14; [2] Werner Thomas in: Pipers Enzyklopädie des Musiktheaters, Band 4, München 1991, S.581 ff.
Photo: OZM
Video: Kurt Eichhorn -Ariola Eurodisc 69 069 QR; Carl-Orff-Stiftung, 1994

Première

Argument