Comœdia de Christi resurrectione - Ein Osterspiel (1956)

« Le pays tout entier se réveille. » (Monologue de la sentinelle)[1]

Pour composer "Osterspiel" ["Pièce de Pâques"], Carl Orff s’inspire de "Weihnachtsgeschichte", des histoires de Noël traditionnelles écrites dans le cadre du Schulwerk pour les programmes de la radio bavaroise et diffusées pour la première fois en 1948 (musique : Gunild Keetman). Par la suite, la radio commandera à Orff une adaptation télévisuelle de l’"Osterspiel".

L’œuvre forme une triade : un noyau formé du texte parlé sous la forme d’un dialogue est encadré par la musique. Comme la figure du Christ est absente de la représentation et que le compositeur ne souhaite pas la présence de créatures « naïves » de l’histoire du salut sur la scène d’une œuvre de théâtre musical, il opte pour le procédé dramaturgique de la réflexion. Les sentinelles ne sont pas des acteurs, mais des commentateurs. Ils ne parlent pas un dialecte, mais le « bavarois orffien », langue artistique créée pour "Die Bernauerin" (1947) qui devient le medium du « théâtre universel.[2]

 

(Détail d’une affiche, Ludwigshafen am Rhein 1961)
(Chœur des anges, Photo de scène de la première à la télévision 1956)
(Affiche, Heidelberg 1961)

 

La production télévisuelle et la première représentation font l’unanimité chez le public et la presse, mais ne rencontrent que peu d’écho chez les spécialistes du théâtre. Bien qu’il soit conseillé de posséder certaines compétences scéniques et des connaissances du dispositif technique du théâtre, l’œuvre est tout à fait accessible aux groupes de théâtre amateur, comme le montrent les nombreuses représentations au sein de lycées.[2]

______________________________________

[1] CO-Dok VI,187; [2] Werner Thomas in: Pipers Enzyklopädie des Musiktheaters, Band 4, München 1991, S.581 ff.
Images : 1 OZM; 2 Photo: Paul Sessner; 3 OZM
Audio: Kurt Eichhorn - Ariola Eurodisc 610 606-231; Vidéo: Bayerischer Rundfunk, 1956

Comœdia
Extrait de la première diffusion sur la BR 1956

›› Regarder la vidéo ››

AUDIO:
Christ ist erstanden

Première

Argument