Œuvre

(Carl Orff 1937)

« J’eus la fortune de me rendre chez un antiquaire de Würzbourg qui possédait un recueil dont le titre "Carmina Burana" me fascina immédiatement » écrit Carl Orff à propos de la découverte du manuscrit de l’abbaye de Benediktbeuern qui inspira son chef-d’œuvre. Parmi ces poèmes médiévaux, Orff sélectionne une vingtaine de chants d’inspiration élégiaque, pastorale et bachique pour constituer le livret de la cantate scénique qui marquera l’histoire du théâtre musical : "Carmina Burana"

A la suite de la première représentation en 1937, Orff déclare à son éditeur : « Tout ce que j’ai écrit jusqu’à présent et que vous avez malheureusement fait paraître est à mettre au pilon. »

Quelques années plus tard, Orff crée Catulli Carmina et Trionfo di Afrodite, qu’il réunit avec "Carmina Burana" sous la trilogie "Trionfi - Trittico teatrale

››lire››

 

Trionfi - Tritico Teatrale

»Ces lignes courtes, comme taillées dans la pierre, me fascinèrent, elles brillaient de tout leur éclat. Pour moi, elles incarnaient la musique.
« ››lire›

Contes de fée

 

»Le conte merveilleux est la fille enjouée du mythe«
››lire››

Théâtre universel bavarois

 

»Tout est l'imagination!«
 ››lire››

Theatrum Mundi

» La langue grecque n’était pas tendre, chaleureuse, expressive au sens occidental.«
››lire››

.