Langage

« Je trouvai mon propre langage qui s’accordait parfaitement avec le style musical que j’avais en tête. »[1]

« Le langage a toujours constitué la dynamique de mes créations scéniques [...] ; ainsi dans "Die Bernauerin", la parole est à la source de la création [...].»[2] (Carl Orff récite le rôle du bateleur dans "Astutuli")
(Carl Orff récite le rôle du bateleur dans "Astutuli")

   

« En s’appuyant sur la langue latine, il instaure une relation singulière entre les mots et la musique qui se déploie dans "Carmina Burana" [...]. Cette relation particulière s’étend au textes en langue allemande : la langue n’est plus seulement porteuse se sens, mais devient dès lors une substance rythmique et mélodique. »[3] (Carl Orff 1953), Photo: Ingeborg Sello
« Dès la première lecture, je compris qu’il me fallait avant tout commencer avec la musique inhérente à la langue d’Hölderlin. »(Carl Orff évoque son travail sur "Antigone")[4] (Carl Orff 1942), PHoto: Inge Mantler
« Pour saisir l’œuvre d’Orff, il faut se pencher sur sa musique et sa langue, ainsi que sur la dimension pédagogique d’une musique née de l’esprit du langage, et d’un langage né de l’esprit de la musique. »[5] (Carl Orff dans son bureau, Maillingerstraße 16, Munich, 1936), Photo: Otto Moll

 ______________________________________

[1] CO-Dok V,117; [2] CO-Dok VI,19; [3] Karl Marx: Erinnerungen an Carl Orff, in: Carl Orff. Ein Gedenkbuch, hrsg. von Horst Leuchtmann, Tutzing 1985, S. 107; [4] CO-Dok VII,12; [5] Wilhelm Keller: Zeugenaussagen über Carl Orff und sein Werk, in: Carl Orff. Ein Gedenkbuch, hrsg. von Horst Leuchtmann, Tutzing 1985, S. 12/13
Photos : 2 Ingeborg Sello; 3 Inge Mantler; 4 OZM Photo Otto Moll) probablement émission de la Südwestfunks, févrie 1958
Vidéo: Media Programm/Werner Lütje, 1990

Carl Orff travaille sur le rôle d’Océanos avec Kieth Engen.

›› Regarder la vidéo ››

Musique

Langage

Supports

Théâtre musical