Maison parentale

« Mon père était un officier dévoué [...]. Ma mère était une femme douée d’une grande sensibilité artistique et d’une vive intelligence.  »[1]

« Je m’entendais très bien avec ma sœur plus jeune de trois ans. D’un tempérament doux et admirative du « génie » de son grand frère, elle était toujours partante pour faire du théâtre, de la musique ou toute autre activité. » [1] 
(Mia et Carl Orff, 1903)
(Mia et Carl Orff, 1903)

   

« Dès que j’eus cinq ans, ma mère me donna de véritables leçons de piano. […]. » [2] « Formée à cet instrument par son cousin Josef Giehrl, célèbre élève de Liszt et ami de Richard Strauss, elle était capable de se produire en concert dès l’âge de douze ans. Elle était l’âme musicale de la famille et sa force dirigeante. » [3] (Les parents, Heinrich et Paula Orff, 1894)
« En face de notre maison se trouvait le local à répétition du régiment de musique […]. Leurs sonorités m’étaient si familières […] qu’elles me poursuivaient jusque dans mes rêves. » [4] (Carl Orff âgé de trois ans, 1898)
« Durant ma jeunesse, j’ai assisté à ces "spectacles" religieux et militaires. Ils furent un prélude au monde du théâtre qui s’ouvrait progressivement à moi. » [5] (Viktualienmarkt, Munich, 1899)

______________________________________

[1] CO-Dok I,14; [2] CO-Dok I,22; [3] CO-Dok I,15; [4] CO-Dok I,13; [5] CO-Dok I,16
Photos : toutes de l’OZM sauf le Viktualienmarkt (archives de la ville de Munich).
Video: IWF Institut für den wissenschaftlichen Film Göttingen, 1958

« Dès que j’eus cinq ans, ma mère me donna des leçons de piano… »
Carl Orff évoque son enfance.

›› Regarder la vidéo ››

Maison parentale

Grands-parents

Das »Orff-Häusl« am Eingang vom Englischen Garten, Aquarell von Carl Valentin Blank

Scolarité