Théâtre universel bavarois


« Tout n’est qu’illusion ! » (exclamation du bateleur dans Astutuli)

« J’étudiais cette œuvre prolifique ligne par ligne avec un enthousiasme croissant […], et je compris que le vieux bavarois […], grâce à sa puissance, ses qualités descriptives et graphiques, mais aussi sa richesse vocale inépuisable, me permettrait d’explorer de nouvelles sonorités.

La découverte de cet univers sonore fut déterminante pour la conception de la « pièce bavaroise » "Die Bernauerin" entièrement pensée pour les acteurs. La musique découle de la parole, il s’agit d’une musique parlée, c’est pourquoi j’ai intégré des formulations inédites. Les scènes ont été conçues les unes après les autres à partir de mots et d’expressions tombés dans l’oubli. » (Carl Orff à propos du "Bayerisches Wörterbuch" ["Dictionnaire de Bavarois"] d’Andreas Schmeller.)[1]

Lire ›››

(Page de couverture du "Bayerisches Wörterbuch" d’Andreas Schmellers)
(Page de couverture du "Bayerisches Wörterbuch" d’Andreas Schmellers)

______________________________________

[1] CO-Dok VI/17
Images: CO-Dok VI/10